D’octobre 2010 à avril 2011, ECPAT Belgique et la Fondation Samilia, en collaboration avec l’ONG roumaine ACSIS ont lancé un projet pour prévenir la traite des femmes et des enfants à Bucarest.

ACSIS offre de l’aide psychologique et sociale à des jeunes mères en situation précaire, particulièrement vulnérable à la traite.

C’est pourquoi ECPAT Belgique et la Fondation Samilia ont décidé de mettre en place un projet de prévention pour sensibiliser les bénéficiaires d’ACSIS aux risques d’être victime de traite. En plus de l’assistance sociale, le projet comporte des ateliers « Work Safe ! » où le film « 10 min. » est projeté. Des manuels contenant les principales informations sur la traite y sont également distribués. Ils ont été créés par la Fondation Samilia et ECPAT Belgique, dans le cadre de la campagne « Stop au trafic des mineurs à des fins sexuelles ».

Prevention workshops among ACSIS beneficiaries
Prevention workshops among ACSIS beneficiaries

 

Reconduction du projet d' Avril 2011 à Mai 2012

La durée initiale de ce projet pilote était de 6 mois mais il a été prolongé d’un an suite au succès qu’il a rencontré au sein du groupe cible et suite aux demandes de deux autres ONG souhaitant partager les matériels. Le projet a été rebaptisé « Stop Trafficking in Persons » et a été développé dans les écoles professionnelles. 550 jeunes et 51 professionnels ont alors été sensibilisés.

DSCN1152-b-225x300

 

 

À la fin du projet, un concours de dessin a été organisé entre les élèves.

Les 10 meilleures créations ont été récompensées.

 

 

 

Reconduction du projet de Mai 2012 à Mai 2013

En mai 2012, le projet a de nouveau été prolongé pour un an, afin d'étendre les activités de prévention à un nombre plus important d'écoles à Bucarest. 1000 étudiants et 60 professionnels (professeurs, éducateurs, psychologues) ont participé aux ateliers de prévention. 

Les activités de prévention ont également été menées en Moldavie (Chisinau) et ont atteint plus de 40 élèves.

Atelier « Work Safe ! » et projection du film « 10 min»

 

Pour marquer la fin du projet, un concours de rédaction a été organisé sur le thème de la traite: 30 élèves ont pris part à l'événement et ont écrit des textes très personnels sur des histoires reliées à la traite dont ils avaient eu connaissance.