ECPAT et THE BODY SHOP ont lancé en août 2009 une campagne internationale « Stop au trafic des mineurs à des fins sexuelles ».

Les objectifs de cette campagne étaient de sensibiliser l’opinion publique à l’ampleur de ce phénomène et de récolter des fonds pour le développement de projets de prévention ou permettant de venir en aide aux victimes de trafic.

C’était également l’occasion d’inciter ceux qui ont un pouvoir de décision à agir pour offrir aux mineurs une protection accrue contre ce trafic. Lors du lancement de la campagne, ECPAT et The Body Shop ont publié le rapport "Their protection is in our hands"

 

Affiche de la campagne « Stop au trafic des mineurs à des fins sexuelles »
Affiche de la campagne « Stop au trafic des mineurs à des fins sexuelles »

 

La campagne a été menée dans les boutiques de la marque présente dans plus de 60 pays. En Belgique, le lancement s’est fait en présence des deux Vice-Premières Ministres, Joëlle Milquet et Laurette Onkelinx, qui ont reçu une crème pour les mains vendues au profit de la campagne.

ECPAT Belgique a rédigé un rapport "Belgium Progess Card 2010"  sur le dispositif de protection des mineurs dans le pays, en mentionnant les mesures à prendre pour améliorer ce dispositif.

 

Dani Klein, marraine de la campagne en Belgique
Dani Klein, marraine de la campagne en Belgique

 

La chanteuse Dani Klein a accepté d’être la marraine de la campagne, en signant une des premières pétitions lancées en Belgique pour demander :

  • La révision urgente des conditions nécessaires à l’obtention du statut de « victime de traite » pour les enfants victimes de trafic, afin qu’ils puissent avoir accès aux soins et aux programmes de protection spécifiques.
  • La mise en place de plus de possibilités de logement et d’abris fournissant une assistance aux enfants victimes de trafic, principalement dans les petites villes.
  • L’élaboration et la création d’unités de police spécialisées dans l’identification de mineurs non-accompagnés
Remise de la pétition ECPAT Belgium -The BODY SHOP
Remise de la pétition ECPAT Belgium -The BODY SHOP

 

102 911 Belges ont signé la pétition.

Le 28 juillet 2011, Joëlle Milquet, Vice-Première Ministre et Ministre de l’Egalité des chances, s’est vu remettre les 102.911 pétitions récoltées en Belgique pour demander une meilleure protection des enfants victimes de la traite. Elle a reçu la délégation d’ECPAT Belgique, de The Body Shop et les sympathisants avec beaucoup d’intérêt et a réitéré son engagement pour la cause.  En décembre 2011, peu après la formation du nouveau gouvernement, ECPAT Belgique a été contacté par le cabinet de la nouvelle Ministre de l’Intérieur, de l’Egalité des Chances et Vice-Première Ministre Joëlle Milquet afin de mettre en place les mesures concrètes reprises dans la pétition.

 

Remise des pétitions à Joëlle Milquet, Vice-Première Ministre et Ministre de l’Egalité des chances
Remise des pétitions à Joëlle Milquet, Vice-Première Ministre et Ministre de l’Egalité des chances

 

En 2012, ECPAT Belgique a publié une analyse sur la protection des enfants contre la traite en Belgique pour évaluer les changements opérés en trois ans de campagne.

Plus de 2 millions de pétitions ont été signées en Europe

Le 28 juin 2011, plus de 2 millions de pétitions ont été remises à la Commissaire européenne Cécilia Malmström, en présence de la Directrice exécutive d'ECPAT International et du responsable des campagnes internationales chez The Body Shop. Pour en savoir plus

Plus de 7 millions de pétitions ont été signées dans le monde

En septembre 2011, les 7 millions de pétitions signées au niveau mondial ont été remises aux Nations Unies (Comité des Droits de l'Enfant et Conseil des Droits de l'Homme) faisant de la campagne "Stop à la traite des mineurs à des fins sexuelles" la plus importante pétition jamais remise aux Nations Unies!

A l'issue de la campagne, le rapport "Creating Change through Partnership" a été publié par ECPAT International.