L'exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales est une violation fondamentale des droits de l'enfant, internationalement reconnue par l’article 34 de la Convention internationale relative aux droits de l'enfant.

L’exploitation sexuelle commerciale des enfants est définie comme l’abus sexuel contre toute forme de rétribution en nature ou en espèces versée à l’enfant ou à une ou plusieurs tierces personnes. L’enfant y est traité comme un objet sexuel et comme un objet commercial.

Il existe trois formes primaires étroitement liées d’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales (souvent appelée ESEC) : la prostitution d’enfants, la pornographie mettant en scène des enfants et la traite des enfants à des fins sexuelles. D’autres formes incluent le tourisme sexuel impliquant des enfants et, dans certains cas, les mariages d’enfants.

Il est difficile de déterminer le nombre exact de cas d’ESEC dans le monde. Toutefois, l’OIT (Organisation Internationale du Travail) estime à 1,8 million le nombre d’enfants exploités dans le commerce du sexe ou dans la pornographie.