Questionnons les idées reçues

En février 2018, ECPAT International et Interpol ont publié l’étude Towards a Global Indicator on Unidentified Victims in Child Sexual Exploitation Material. Cette recherche, quantitative et qualitative, s’est appuyée sur l’analyse de différents médias représentant l’abus sexuel et/ou l’exploitation sexuelle d’enfants non identifiés sélectionnés dans la base de données d’Interpol. Lire la suite >

Comment améliorer la protection des enfants contre les abus sexuels dans l’humanitaire ? Le point de vue d’ECPAT Belgique

Le 9 février 2018, la presse révélait des allégations affectant Oxfam UK : certains membres du personnel humanitaire auraient payé pour avoir des rapports sexuels avec des jeunes femmes locales, peut-être mineures, après le séisme en Haïti (2010). Ce qui est reproché à Oxfam n’est pas tant le comportement de ses employés – aucune ONG n’étant à l’abri d’une infraction à son code de conduite – mais la manière dont les faits ont été traités. Lire la suite >

« Messenger Kids », un jeu d’enfants ?


Un enfant de six ans pourra à présent disposer de son propre compte Messenger, application de messagerie mobile de Facebook. En décembre dernier, le géant des réseaux sociaux, a annoncé le lancement d’une version de cette application uniquement destinée aux enfants.

Lire la suite >

Derrière une étroite fenêtre, les mythes de la prostitution estudiantine

 

Derrière une étroite fenêtre, encadrée de néons rouges, une jeune fille à l’air studieux semble absorbée par sa lecture. Pourtant, sa chambre, typique de celle d’une étudiante, donne sur la rue comme le ferait une carrée de prostitution.

Lire la suite >

ECPAT International reçoit le prix « Crimes against Children » d’INTERPOL

Crimes against Children

Lors de la journée européenne de lutte contre les abus sexuels, ECPAT International a reçu le  prestigieux prix «Crimes against Children» d’INTERPOL, qui récompense ses efforts pour prévenir l’exploitation sexuelle des enfants et défendre ses victimes.

Lors de la remise du prix, la Directrice d’ECPAT a rendu hommage aux 103 membres – dont ECPAT Belgique.

« Grâce à la recherche, au plaidoyer, à la prestation de services directs aux enfants, à la sensibilisation et aux campagnes, les membres du réseau ECPAT apportent un changement positif dans la vie des enfants. »

Elle a ajouté : « En raison de la nature clandestine de l’exploitation sexuelle des enfants, l’obtention de données fiables est difficile.
Néanmoins, nous savons que le nombre de victimes est très important et que très souvent ces enfants souffrent en silence. »

Conférence finale du projet ReACT à Berlin

Afin de clôturer le projet ReACT, une conférence finale s’est tenue à Berlin le 22 septembre.

49 professionnels de terrain provenant de 10 pays (Belgique, Allemagne, France, Royaume-Uni, Pays-Bas, Turquie, Albanie, Italie, Autriche, Bulgarie) se sont réunis afin d’échanger leurs expériences et bonnes pratiques en termes de lutte contre la traite des enfants.

Conférence Berlin

REACT BERLIN

La fin d’un projet mais le début d’initiatives pérennes pour former les tuteurs et avocats.

Journée mondiale contre la traite des êtres humains

A travers le monde, près d’un tiers des victimes de traite des êtres humains sont des enfants.
En cette journée de mobilisation internationale, ECPAT Belgique rappelle l’importance de la prévention pour éviter que des enfants ne deviennent victimes de traite.

Il y a peu, nous avons publié une brochure pour informer les mineurs étrangers non accompagnés (MENA) potentiellement victimes de traite de leurs droits en Belgique.

N’hésitez pas à la diffuser! Ensemble, agissons contre la traite des êtres humains!

Blue Heart Campaign

Journée mondiale contre la traite des êtres humains

(c) ECPAT Belgique « Eradiquons l’exploitation sexuelle des enfants »

Rencontre avec la Vice Présidente du Parlement européen : Sylvie Guillaume

ECPAT Belgique a eu l’extrême honneur de rencontrer Madame Sylvie Guillaume, la Vice Présidente du Parlement européen, afin de lui présenter le projet ReACT.

Sylvie Guillaume

Sylvie Guillaume Vice Présidente du Parlement européen

Madame Sylvie GUILLAUME s’est montrée extrêmement intéressée par les résultats du projet et les a diffusés sur son site web. De nombreuses pistes afin d’améliorer l’identification et la protection des enfants présumés victimes de traite ont été discutées.

Pour rappel, Sylvie GUILLAUME est devenue Vice-Présidente du Parlement en 2014, en charge notamment des questions d’information-communication et du Registre de transparence.
Concernant le droit d’asile, elle a été désignée fin 2015 rapporteure de la proposition de la commission visant à établir une liste commune de l’Union européenne de pays d’origine sûrs.

(c) ECPAT Belgique « Eradiquons l’exploitation sexuelle des enfants »

Des athlètes courent pour ECPAT!

Grâce à Umbali, des athlètes ont couru les 20km de Bruxelles aux couleurs d’ECPAT Belgique.

20KM_Brussels

Qu’ils soient remerciés chaleureusement pour leurs efforts et pour l’argent récolté.

Vivement le marathon de Bruxelles!

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »

Formation ReACT aux Activités Ludo-Pédagogiques

Comment sensibiliser des publics divers aux réalités de la traite des enfants?
Comment utiliser des méthodes novatrices et interactives pour un sujet si délicat?

En partenariat avec Now.be, ECPAT Belgique a organisé une formation rassemblant une dizaine de professionnels de terrain actifs dans la lutte contre la traite.
Objectif ? Se familiariser avec les activités ludo-pédagogiques, qui permettent de diversifier les méthodologies, de faire travailler l’intelligence collective et d’ancrer de manière durable les contenus chez les participant-e-s.

Formation ReACT

Formation ReACT

Exactement ce qu’il fallait pour pouvoir former les tuteurs et les avocats dans le cadre du projet ReACT! Tous les participant-e-s ont été extrêmement satisfait-e-s. Une nouvelle ère de formations interactives sur la traite des enfants commence.

 

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »