La non sanction des victimes de traite enfin inscrite dans la loi belge

Imaginez une mineure nigériane contrainte de se prostituer avec de faux documents. Ou encore, des enfants obligés de commettre des vols en bande organisée. Tout en étant victimes de traite des êtres humains, ces mineurs sont également auteurs d’infractions commises sous la contrainte. La justice peut-elle les poursuivre ? Oui, mais depuis le 1er juillet 2019, ces victimes ne peuvent plus être sanctionnées pour les infractions qui résultent de leur exploitation.  

Lire la suite

Je dis STOP: à vous d’agir!

Vous partez en voyage à l’étranger cet été? Restez vigilant et aidez nous à lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants, même dans un autre pays.

James saw a tourist with a local teenage girl dancing intimately in Kenya.
Lire la suite

Nous avons déménagé!

Depuis le 1er août, ECPAT Belgique assure la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants depuis un espace de co-working au sein de Impact House.

Lire la suite

Communiqué de presse – Journée mondiale de la lutte contre la traite des êtres humains

Récemment, des disparitions de mineurs vietnamiens ont été relayées dans la presse flamande. En cette journée mondiale consacrée à la lutte contre la traite des êtres humains, ECPAT Belgique alerte sur la nécessité absolue de consacrer davantage de moyens à l’identification et la protection des enfants victimes de traite.

Abus sexuels de mineurs dans l’Eglise : l’obligation de dénoncer, une réelle avancée ?

Le 9 mai dernier, le Pape François a introduit un nouveau décret dans le droit canon obligeant la dénonciation des cas de violences sexuelles sur mineurs. Ce texte était très attendu par les victimes, tient-il toutes ses promesses ?

Lire la suite

East meets West

Comment renforcer la collaboration entre les membres ECPAT venant des régions de l’Est et de l’Ouest de l’Europe ? Échange de bonnes pratiques très enrichissant le 16 mai dernier à Vienne, où ECPAT Belgique a présenté le projet (Dé)clic.

De nombreuses idées de projets communs ont émergé à l’issue de cette session, qui rassemblait une trentaine de groupes venus d’Europe et d’Asie Centrale. ECPAT Belgique a également donné une présentation sur les financements européens disponibles, afin de trouver des pistes pour concrétiser ces futurs projets.

Formation ReACT

Une première ! ECPAT Belgique a formé 40 travailleurs du secteur de l’aide à la jeunesse à détecter et réagir face à des cas de traite des enfants. 

A l’aide de méthodologies interactives et participatives, différentes questions ont été abordées avec les participants: quelles sont les formes de traite rencontrées en Belgique? Quels indicateurs devraient alerter? Quelle procédure suivre en cas de soupçon?

Une formation extrêmement utile car de nombreux enfants victimes de traite ne sont pas identifiés par les professionnels de terrain.

Notre rapport d’activités 2018 est en ligne!

420 personnes formées, 21 actions de plaidoyer, 570 000 vues sur Youtube, découvrez les actions d’ECPAT en 2018 pour mieux protéger les enfants.

Vous êtes 600…

… a avoir répondu à notre enquête sur le signalement de cas d’exploitation sexuelle d’enfants à l’étranger. Merci beaucoup ! Les résultats vont maintenant être analysés. On vous tient au courant.

12e Forum Européen des Droits de l’Enfant

 

« Où en est-on et où veut-on aller ? » Ce sont les questions qui ont guidé les 250 participants venus de l’Europe entière durant 2 jours (3 et 4 avril). Objectif : mieux protéger les droits de l’enfant.  ECPAT Belgique se réjouit qu’une attention spécifique ait été portée à la participation des enfants notamment dans la lutte contre l’exploitation sexuelle.