Première Journée Internationale de la Fille

11 Octobre 2012 – À l’occasion de la toute première Journée internationale de la fille, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et ses partenaires se mobilisent pour mettre fin au mariage précoce– une violation fondamentale des droits humains aux répercussions dévastatrices pour ses victimes.

10-11-unfpa-ghulman

Les futurs époux Faiz Mohamed, 40 ans, et Ghulam Haider, 11 ans © Stephanie Sinclair / VII

 

Avec pour thème « Ma vie, mes droits, mettre fin au mariage forcé », la Journée est marquée par une série d’événements qui se dérouleront aujourd’hui pour sensibiliser l’opinion publique internationale à cette question d’importance.

 

 

 

 

En partenariat avec les gouvernements, la société civile et les agences, fonds et programmes des Nations Unies, l’UNICEF pose actuellement les fondations d’un programme de lutte contre le mariage précoce. Rien qu’en 2011, les gouvernements de 34 pays ont pris des mesures sur les plans social et économique ou se sont dotées de législations appropriées.

L’éducation est une des stratégies les plus efficaces pour protéger l’enfant du mariage. Lorsque les filles sont scolarisées plus longtemps, un changement d’attitude peut également se produire en termes d’opportunités offertes au sein de leur communauté.

Selon l’UNICEF, près de 70 millions de filles âgées de 20 à 24 ans – soit environ une sur trois – se sont mariées avant l’âge de 18 ans, 23 millions d’entre elles avant l’âge de 15 ans. Au niveau mondial, 400 millions de femmes âgées de 20 à 49 ans, soit 40% de la population féminine mondiale de cette tranche d’âge, ont été mariées prématurément.

 

Source: hrea

 

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »

Comment l’industrie du voyage peut contribuer à l’élimination du tourisme sexuel impliquant des enfants?

Fast Track  de BBC (une émission de nouvelles sur les voyages) a récemment accordé une interview à ECPAT International pour discuter du tourisme sexuel impliquant les enfants en Thaïlande et dans le monde entier

Source: BBC

 

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »

Congrès international sur l’abus et la négligence des enfants

Le 19e Congrès international sur l’abus et la négligence des enfants qui s’est tenu à Istanbul du 8 au 12 Septembre 2012 a rassemblé plus de 500 universitaires, des praticiens et des ONG pour partager les bonnes pratiques, discuter des nouveaux enjeux et  comprendre ce qui fonctionne dans la protection des enfants contre l’exploitation et la négligence sous le thème «Chaque Enfant est Important: Promouvoir des Partenariats Locaux, Nationaux et Internationaux pour la Protection des Enfants ».

ECPAT International à travers ses membres,  était présente tout au long du Congrès et a apporté une contribution visible au programme du Congrès:

• Centre International pour l’Enfance (CIE/ICC) et le Réseau des ONG de Lutte contre l’ESEC en Turquie (partie du groupe affilié d’ECPAT en Turquie) a dirigé une discussion de groupe sur l’ESEC pour les pays dans le Forum de Transition dans le cadre d’une partie du programme de pré-congrès le 8 Septembre

• le Groupe des Jeunes du Réseau des ONG de Lutte contre l’ESEC en Turquie a dirigé  un atelier de groupe sur des partenariats internationaux pour la protection des enfants le 8 Septembre

• ECPAT International a dirigé un colloque le 10 Septembre sur les réponses pluridisciplinaires et de partenariat pour prévenir et lutter contre l’exploitation sexuelle  des enfants à des fins commerciales avec des présentations données par  des organisations membres d’ECPAT International dont le Centre International pour l’ Enfance  et le Réseau des ONG de lutte contre l’ESEC en Turquie, ECPAT Belgique, l’Association Pédiatrique du Pakistan  (groupe affilié d’ECPAT), et l’Alliance Russe contre l’ESEC (groupe affilié d’ECPAT).

• ECPAT International et les membres de l’ISPCAN se sont également rencontrés dans une session distincte pour discuter des possibilités de partenariat pour le 20ème anniversaire du 1er Congrès mondial contre l’Exploitation Sexuelle des Enfants à des fins Commerciales (1996) en 2016.

 

Source: ISPCAN

 

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »

Le combat de la Reine de Suède contre l’exploitation des enfants

La Reine Silvia de Suède, qui soutient le combat d’ECPAT depuis ses débuts, a été interviewée dans le cadre du projet CNN Freedom Project contre la traite des êtres humains.

 

 

 

 

Source: CNN

 

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »

Nouvelle stratégie européenne de lutte contre la traite des êtres humains (2012-2016)

ECPAT International accueille favorablement la stratégie européenne de lutte contre la traite des êtres humains (2012-2016) qui a été adoptée le 19 juin dernier. Elle donne des conseils pratiques pour transposer et appliquer au niveau national la Directive européenne contre la traite des êtres humains (2010).

Cette nouvelle stratégie est une réponse positive aux appels à l’action émis par la campagne ECPAT-The Body Shop pour lutter contre la traite des enfants à des fins sexuelles. Elle traduit aussi l’engagement que la Commissaire européenne Malmström avait pris d’apporter une attention particulière à la protection des enfants dans la transposition de la Directive, suite à la remise par les groupes ECPAT Europe des 2.3 millions de pétitions contre la traite des enfants.

ECPAT International se réjouit que la nouvelle stratégie contienne des mesures spécifiques pour la protection des enfants victimes de traite et qu’elle souligne l’importance de mener une recherche sur les moyens de réduire la demande. ECPAT soutient également la campagne de sensibilisation européenne visant les enfants vulnérables annoncée par la Commission pour 2014 ainsi que la création d’une plateforme réunissant les organisations représentant la société civile.

Néanmoins, malgré ces développements très positifs, ECPAT regrette que la nouvelle stratégie n’insiste pas assez sur les mécanismes pour assurer la contribution des enfants dans le processus de transposition et de contrôle des progrès effectués par les Etats membres pour éradiquer la traite des enfants. Il encourage vivement les Etats membres à veiller à ce que les enfants soient pris en compte comme des acteurs à part entière dans ce processus.

Consulter le texte complet de la stratégie

 

 

 

Source: Commission européenne

 

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »

 

Nouveau plan d’action de lutte contre la traite des êtres humains (2012-2014)

Le service de presse de Mme Annemie Turtelboom, ministre de la Justice et la secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Maggie De Block, ont présenté au Conseil des ministres, leur plan d’action sur la lutte contre la traite et le trafic d’êtres humains. Ce plan est la suite de celui adopté en 2008 et est la base d’une approche concrète de la matière pour les deux années à venir.

Le nouveau plan d’action est plus pragmatique et plus concret que le précédent et les projets qui y sont inclus sont conformes à l’accord du Gouvernement. La prévention, la protection des victimes, la détection, la poursuite et la condamnation des trafiquants forment le cadre de ce plan d’action. Une attention particulière est également portée aux personnes d’origine étrangères, étant par leur situation plus vulnérables.

Les 19 propositions mettent l’accent sur des mesures réalistes qui peuvent être mises en œuvre à court terme. Une politique plus stricte des poursuites pour les complices et les auteurs coupables de traite des êtres humains, des campagnes de sensibilisation, la reconnaissance des centres d’accueil pour les victimes sont quelques-unes des initiatives contenues dans ce plan d’action.

La Cellule de coordination interdépartementale et son bureau suivront la mise en œuvre de ce plan d’action. Il est possible de consulter ce plan d’action, sur le site web du Service de la Politique criminelle.

Consulter le texte complet du Plan d’action

 

 

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »

Campagne « Don’t lose! » contre l’exploitation sexuelle des enfants lors d’évènements sportifs

Nos collègues de Pologne et d’Ukraine ont lancé la semaine dernière la campagne « Don’t lose! » pour lutter contre l’exploitation sexuelle commerciale des enfants lors d’évènements sportifs, particulièrement l’Euro 2012.

 

Campagne « Don’t lose » contre l’exploitation sexuelle des enfants dans les évènements sportifs.

Campagne « Don’t lose » contre l’exploitation sexuelle des enfants dans les évènements sportifs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les visuels de la campagne rappellent que non seulement la prostitution forcée d’enfants mais également tout contact sexuel avec des enfants sont interdits. C’est une forme d’abus sexuel pour laquelle les adultes sont tenus responsables et qui est punie par des peines de prison.

Les enfants sont encore plus vulnérables durant les grands évènements sportifs, amenant de nombreux touristes qui parfois profitent de l’anonymat d’un pays étranger pour abuser d’enfants.

 

Pour plus d’informations sur la campagne, cliquez ici

 

 

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »

Les dirigeants de la communauté internationale disent «oui» pour les enfants

Du 8 au 10 mai, au total, plus de 7 000 personnes ont pris part à la conférence internationale sur les enfants la plus importante organisée depuis plus de 10 ans. A l’époque, les nations du monde entier s’étaient elles-mêmes engagées à réaliser une série d’objectifs visant à améliorer la situation des enfants et des jeunes.

La Session extraordinaire a marqué un tournant historique : c’était la première réunion de ce genre consacrée exclusivement aux enfants et pour la première fois, des jeunes faisaient partie des délégations officielles. La Session a été convoquée pour examiner les progrès accomplis depuis le Sommet mondial pour les enfants de 1990 et pour renouveler les engagements du monde en faveur des droits des enfants.

Près de 70 chefs d’État et/ou de gouvernement, des premiers ministres ou leurs adjoints, et de nombreuses délégations gouvernementales de haut niveau se sont rendus à New York pour prendre part à la Session. Les jeunes représentants de quatre gouvernements ont pris la parole devant l’Assemblée générale au nom de leurs pays respectifs (Pays-Bas, Norvège, Suisse et Togo).

En outre, la Session extraordinaire a profité de la présence d’une palette extraordinaire de dirigeants de la société civile, notamment des ONG, d’associations culturelles, universitaires, religieuses, groupes d’entreprises et de personnalités éminentes, telles que Nelson Mandela et Bill Gates.

Pour en savoir plus

 

Source: UNICEF

 

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »

5e Assemblée Générale d’ECPAT International

La cinquième Assemblée Générale d’ECPAT International s’est tenue à Paris du 8 au 10 Novembre  2011. Des groupes ECPAT venant de plus de 70 pays ont participé à ce premier rassemblement mondial depuis la proclamation de la Déclaration de Rio de Janeiro et l’Appel à l’Action pour prévenir et éliminer l’Exploitation Sexuelle des Enfants à des fins Commerciale (ESEC) en 2008.

La 5ème Assemblée internationale a permis aux groupes d’ECPAT de réaffirmer la vision d’ECPAT, d’évaluer les progrès accomplis et de convenir à des actions collectives à mener dans l’avenir. Les sessions plénières et les ateliers de formation thématiques ont également permis de partager les bonnes  pratiques et  les leçons apprises sur les questions clés relatives au mandat d’ECPAT International.

ECPAT Belgique a eu l’occasion de présenter sa campagne « stopprostitutionenfantine.be » lors de l’atelier consacré à la lutte contre le tourisme sexuel.

5e Assemblée générale d’ECPAT International

 

 

Source: ECPAT International

 

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »

 

Remise des pétitions « Stop à la traite des mineurs à des fins sexuelles » aux Nations Unies

Les 28-29 Septembre 2011, ECPAT Belgique a rejoint d’autres représentants du réseau ECPAT et de The Body Shop pour présenter plus de 7 millions de signatures à la Commission des droits de l’enfant et le Conseil des Droits de l’homme  à Genève. Ces signatures ont été obtenues dans le cadre de la campagne « Stop à la traite des mineurs à des fins sexuelles » menée par ECPAT International et The Body Shop.

Ce fut la plus importante pétition sur les droits de l’homme jamais présentée aux Nations Unies. ECPAT et The Body Shop ont rencontré le président de la Commission des Droits de l’Enfant M. Jean Zermatten et la présidente du Conseil des Droits homme Laura Lassere Dupuy.

Cette dernière a promis de relayer les messages de la campagne au Conseil des Droits de l’homme de l’ONU et d’encourager les États membres à continuer de prendre des mesures pour honorer leurs engagements à protéger les enfants. L’événement a réuni plus de 100 représentants des États membres et des représentants d’organisations internationales, des ONG et des représentants d’ECPAT et The Body Shop.

Remise des pétitions ECPAT-Body Shop aux Nations Unies

Remise des pétitions ECPAT-Body Shop aux Nations Unies

official handover

 

Pour plus de photos

 

 

Source: ECPAT International

 

Copyright ECPAT Belgique « Stop à l’exploitation sexuelle commerciale des enfants »